On se retrouve aujourd'hui pour un article beauté. Je n'en ai pas écrit depuis plusieurs mois et pourtant j'ai fait de très belles découvertes, notamment avec la marque que je vous présente aujourd'hui : Centifolia


Centifolia, c'est une marque made in France, certifiée cosmébio, avec des produits d'origine naturelle et bio. Vous le savez, je fais attention à la composition de mes produits de beauté, et notamment pour mes cheveux. J'étais donc ravie quand Centifolia m'a proposé de tester leur gamme brillance qui s'adapte à tous types de cheveux et est composée d'un shampoing, d'un baume, d'une lotion et d'un masque. Le combo idéal pour avoir des cheveux brillants   toute l'année.





Le shampoing, avec sa formule ultra douce, lave les cheveux en douceur, et permet de retrouver une brillance naturelle. Comme toute la gamme le shampoing sent vraiment bon, avec une odeur de bonbon à la framboise. Le seul reproche que je peux lui faire c'est qu'il ne mousse pas. Il faut quand même pas mal de quantité pour laver correctement mes cheveux. Malgré ça, j'aime beaucoup son efficacité. 


Le baume a pour mission de démêler et illuminer les cheveux sans les agresser. Les cheveux sont plus légers et doux après application. Il laisse une douce odeur de framboise sur les cheveux ce qui est aussi très agréable. Je n'ai aucun problème à les démêler ensuite. C'est ma meilleure découverte de la gamme brillance. 




La lotion démêlante sublime brillance illumine et facile le démêlage des cheveux. Il est possible de l'utiliser sur cheveux secs ou mouillés. Personnellement je préfère l'utiliser sur cheveux secs. Je trouve qu'il permet de bien démêler mes cheveux et il laisse également une légère odeur de framboise très agréable. 


Le masque permet d'illuminer et de sublimer les cheveux. Ils sont également plus facile à coiffer et plus doux après application. Le masque a une texture différente du baume, comme une texture un peu yaourt. Rassurez-vous la texture n'alourdit pas les cheveux, mais je trouve que l'application est moins facile que le baume. Je l'utilise un peu moins souvent au quotidien mais je vois qu'il apporte beaucoup de brillance à mes cheveux.





Je suis vraiment satisfaite de cette gamme brillance de chez Centifolia. Le rapport qualité prix est très intéressant, et surtout pour une marque française et avec une bonne composition. Je pense que je continuerais de découvrir la marque, notamment leur gamme pour cheveux fins qui me fait aussi très envie et qui pourra me correspondre. C'est une très belle découverte !



Vous connaissez Centifolia ? 






lundi 1 août 2022

Routine brillance pour mes cheveux avec Centifolia


Hello par ici ! Je suis heureuse de vous retrouver aujourd'hui avec un article voyage. Cette année la situation sanitaire s'est améliorée et nous permet d'en profiter d'avantage. Avec mon amoureux, nous avons la chance d'avoir de la famille sur la sublime île de Saint-Barthélémy, et nous avons choisi d'y aller pendant 10 jours au mois de juin.


Comme d'habitude vous retrouverez ici tous mes conseils pratiques et bonnes adresses pour un séjour sur l'île de Saint-Barthélémy. Etant donné que nous étions logés dans la famille, je ne peux pas vous partager de bons plans pour un logement sur l'île.  



COMMENT Y ALLER ?



Nous avons voyagé avec Air France en partant de Bordeaux et en passant par Paris Charles de Gaulle pour l'escale, avant de rejoindre Saint Martin.


Ensuite pour rejoindre Saint-Barthélémy, vous pouvez soit reprendre un avion (15 min de vol), ou prendre un ferry avec le voyageur (45 min de traversée). De notre côté nous avons pu rejoindre directement Saint-Barthélémy en prenant un bateau de la famille qui nous accueillait sur place. Nous avons déjà pris l'avion (de la Guadeloupe à Saint Barth) lors de notre voyage en 2012, et l'atterrissage est assez spectaculaire. 



QUELQUES INFOS :


⬙ Il y a 6h de décalage en été (et 5h en hiver)

⬙ St Barth fait parti des COM et l'Euro est donc la monnaie courante (même si vous pouvez aussi payer en dollars sur l'île)

⬙ L'île n'est vraiment pas grande (25km²), mais il est préférable d'avoir une voiture ou un scooter pour se déplacer.

⬙ La vie est chère à St Barth. Nous n'aurions pas eu l'occasion d'y aller sans avoir de la famille sur place car même pour manger au restaurant, il est rare de pouvoir trouver un plat à moins de 25€.

⬙ Pour choisir la meilleure période pour y aller, faites attention à la saison des ouragans/cyclones d'août à octobre, et la période la plus convoitée est celle de décembre (et donc la plus chère). 



LES VISITES A FAIRE :




SE BALADER A GUSTAVIA




Gustavia est l'unique ville de Saint-Barth où on trouve le port, mais aussi des boutiques de souvenirs, des boutiques de luxe, des cafés et restaurants. Il est également possible de monter jusqu'au phare de Gustavia pour admirer le coucher du soleil. Nous l'avions fait en 2012 et on valide à 100% ce spot.




QUARTIER SAINT JEAN




Situé au nord de l'île, le quartier de Saint Jean est aussi un incontournable lors d'un séjour sur l'île. On y trouve plusieurs boutiques de souvenirs, quelques hôtels, et des restaurants, sans oublier une plage incroyable. Il est également possible d'aller observer l'atterrissage des avions au col de la tourmente. 



LES PISCINES NATURELLES



Contrairement à ce qu'on pourrait penser, en plus des plages paradisiaques à Saint-Barth, on trouve aussi des piscines naturelles. Elles sont méconnues car il faut marcher 30 à 40 minutes, et le chemin n'est pas forcément très accessible. Mais une fois sur place vous ne le regrettez pas ! L'eau est translucide et le décor à couper le souffle.



LES PLUS BELLES PLAGES




Il existe de nombreuses plages à Saint-Barth et je dois avouer que j'ai mes petites préférées :


Saint Jean : ma préférée, tout en haut du classement ! Que ce soit lors de mon premier voyage à Saint Barth, il y a 10 ans, ou plus récemment en juin 2022, j'ai toujours le même coup de coeur pour cette plage. Elle se compose en deux parties, séparées par l'hôtel Eden Rock. On peut également admirer les avions qui décollent nous loin de là.


Colombier : Pour se rendre à Colombier il faut marcher environ 30 minutes ou emprunter un bateau. Une fois sur place on ne peut qu'admirer le paysage de cette plage à couper le souffle. Nous en avons profiter pour faire un peu de plongée et admirer les fonds marins. Je n'ai jamais vu une eau aussi belle.


 Le lagon du grand cul de sac : C'est le spot pour les activités nautiques (planche à voile, kite surf, etc). La plage se trouve le long d'une baie protégée aux eaux peu profondes et calmes. C'est d'ailleurs l'endroit parfait pour observer les tortues et raies. Nous avons eu la chance de voir de très près des tortues, et c'était un moment incroyable. 






QUELQUES BONNES ADRESSES




Nous avons eu l'occasion de tester quelques restaurants sur place, tous aussi délicieux les uns que les autres. Bien sûr les prix correspondent à la vie à St Barth (en moyenne un cocktail minimum 16€), mais ça vaut le détour.



Lil'Rock beach : sur la plage de Saint Jean, les pieds dans le sable.


Le rivage : sur le lagon de grand cul de sac, ouvert assez récemment.


Le Barthélémy hôtel & spa : Nous avons eu la chance de pouvoir profiter d'une demi journée dans l'hôtel Le Barthémy avec accès à la piscine, massage, restaurant. 


Jojo Burger : un petit restaurant très connu sur l'île. Au menu : burger, tacos, paninis, etc. 





DEUX JOURS A ST MARTIN



A la fin de notre séjour, et avant de reprendre l'avion, nous avons passé deux jours à St Martin. Je ne connaissais pas du tout l'île et même si c'est assez différent de Saint Bart, il y a pas mal de choses à faire.




Nous avons d'abord découvert l'îlet Pinel à Saint-Martin, en prenant le bateau de la famille. Il est également possible de rejoindre l'îlet avec une navette qui fait l'aller retour toutes les 30 minutes, tous les jours, pour 10€. Vous pouvez également rejoindre facilement l'îlet avec des canoës. 


Nous avons déjeuner sur place puisqu'il existe deux restaurants. Au mois de juin, seul le restaurant Karibuni était ouvert. Nous nous sommes régalés du début à la fin.





Nous sommes aussi à l'îlet tintamarre, où cette fois ci il n'y a même pas un restaurant. Les falaises sont de terres rouges, et l'île complètement sauvage, à l'état pure. Nous y sommes pas restés très longtemps, mais là encore une superbe découverte !



_________________J’espère que ce guide voyage vous aura plu. Bon voyage ! ♡



Et comme à chaque fois, la vidéo de notre voyage :








dimanche 24 juillet 2022

10 jours à Saint-Barthélémy


Je suis heureuse de vous retrouver aujourd'hui pour mon article annuel sur mes suggestions de lectures pour cet été. On a souvent plus le temps de se poser sur un transat, autour d'une piscine, ou à la plage, pour lire, et cette saison donne aussi envie de lectures qui font voyager, sourire mais aussi qui sont très prenantes. J'ai essayé de choisir les meilleurs livres pour l'occasion, parmi lesquels se trouvent quelques-unes de mes toutes dernières lectures. 


  Pour une belle histoire d'amitié : "Hier encore c'était l'été"


Je l'ai lu il y a très peu de temps pendant mes vacances en juin, et j'ai adoré !  Ce roman, c’est une grande histoire d’amitié. On suit une bande d'ami sur plusieurs années, avec leurs joies et leurs peines, mais surtout leur évolution, de l’adolescence à l’âge adulte. Je me suis facilement attachée aux personnages et à cette bande d’ami si soudée. Je me suis reconnue aussi dans leur façon de penser, leur questionnement. C’est un roman très réaliste. C'est le premier tome de trois livres, donc pas de frustration à la fin du premier.


  Pour une lecture passionnante et haletante : "American Dirt" de Jeanine Cummins


Dans ce roman on suit Lydia, librairie à Acapulco, au Mexique. Elle mène une vie calme avec son mari et son fils, malgré les tensions causées dans la ville par les puissants cartels de la drogue. Dès les premières pages, j'ai été emportée par cette histoire incroyable. Elle débute cependant avec un moment tragique et bouleversant. Commence alors une épopée main dans la main avec Lydia et son fils Luca. Comme eux, on se méfie de tout. On est tenus en haleine tout au long du roman, et on a tellement peur que le pire se produise... Malgré les 534 pages, la lecture se fait très facilement, l'écriture est très prenante et intense, et surtout les émotions ressenties sont fortes. Je me projetais complètement dans ce voyage impossible. Chaque personnage est touchant, fragile et fort à la fois. L'autrice a un réel don pour les mettre en valeur. Le sujet est difficile mais ce roman m'a bouleversée. Il ouvre les yeux sur ces "migrants" qu'on a tendance à catégoriser, alors qu'ils cherchent seulement une vie meilleure. La note de l'autrice à la fin est très intéressante et montre à quel point elle s'est documentée pendant 5 ans pour écrire cette histoire. Je vous conseille vraiment ce livre, il m'a marqué !


 Pour voyager en Italie : "Sara perché ti amo" de Serena Giuliano


J'ai souvent un livre de Serena Giuliano dans mes sélections de l'été, mais je trouve que ces romans sont vraiment parfaits pour la saison. Celui ci est sorti cette année et encore une fois je n'ai pas été déçue. Dans ce roman on aborde l’amour, l’amitié, mais aussi l’acceptation de soi, le poids du couple, les doutes et les peurs qui arrivent à certains moments de la vie. Une histoire qu’on suit à deux voix, avec Alba, et Gabrielle, les deux personnages principaux qui sont deux femmes que tout opposent, mais qui finalement se ressemblent un peu… C’est une histoire simple, mais qui fait beaucoup de bien. Les chapitres sont courts, la plume est fluide et il est difficile de se retenir de le lire en une seule fois. J’ai vraiment passé un bon moment. C’est frais, moderne, et lumineux. 


 Pour du mystère : "La maison aux miroirs" de Cristina Caboni


Malgré la découverte d’un squelette, ce roman n’a rien d’un policier. On est d’avantage sur une enquête familiale, à la recherche des secrets et non-dits des grands-parents de Milena, le personnage principal. J’ai apprécié être transportée en Italie, où je me voyais complètement dans la maison familiale entourée de citronniers.  L’alternance des chapitres entre passé (dans les années 50/60) et présent m’a beaucoup plu, et les thèmes abordés également (l’âge d’or du cinéma italien notamment). L'intrigue est bien ficelée et j'ai passé un bon moment de lecture.





 Pour un polar islandais : "Les filles qui mentent" d'Eva Björg Ægisdóttir 


Il fallait bien un polar dans ma sélection, et je n'ai pas hésité une seconde avec celui-là. Dès le début, l’intrigue policière m'a beaucoup plu. Le suspens était bien présent tout le long du livre, et jusqu'à la fin on a envie de savoir à quel point les filles "mentent". Plusieurs thèmes sont également abordés comme la maternité non désirée, la complexité de l'amour d'une mère envers sa fille, la solitude, ou encore les non dits et leurs conséquences. L'histoire est découpée en deux temps, d'un côté l'enquête avec Elma dans le présent, et d'un autre le passé, et les pensées de cette femme qui n'arrive pas à créer un lien avec son enfant. Je me suis ennuyée à aucun moment. J'avais essayé de deviner le fin mot de l'histoire, mais je me suis faite avoir... Ce polar islandais est un coup de cœur pour moi.


 Pour être transporter en Californie : "Les sirènes de Malibu" de Taylor Jenkins Reid


Dans ce roman on s'envole directement pour Malibu, en Californie. Ambiance bord de mer, surf, et avenir prometteur sur le papier. Je me projetais complétement, et je n’ai pas été déçue. L'histoire est prenante du début à la fin, je n'avais plus envie de lâcher ce roman. Entre secrets, rebondissements, et liens familiaux très forts, on ne s’ennuie à aucun moment. L’écriture est également très fluide, et la construction parfaite. Je ne suis vraiment pas loin du coup de cœur avec ce roman. J’ai d’ailleurs eu du mal à quitter cette fratrie que j’ai trouvé vraiment touchante.


 Pour une ambiance à la Desperate Housewives : "Un long, si long après-midi" de Inga Vesper


Ici on est à la fin des années 50, dans une banlieue chic, et on suit : Joyce mère au foyer, Mick inspecteur chargé de l’enquête, et Ruby jeune femme de ménage noire. L’autrice alterne l’alternance de point de vue entre ces 3 personnages charismatiques pour résoudre le mystère autour de la disparition de Joyce. Dès le début du roman on rentre très facilement dans cette histoire qui aborde différentes thématiques comme la place de la femme, le racisme, la maternité, etc. J’ai d’ailleurs préféré la première partie du livre qui est plus dynamique, et qui est terriblement intrigante sur ce que cache Joyce. La plume de l’autrice est agréable tout au long du roman, bien rythmée et avec quelques légèretés qui ajoute un peu d’humour à cette histoire.





Quels sont les livres que vous avez prévu de lire cet été ?

♡  Retrouvez mon article de 2021 par ici





mercredi 6 juillet 2022

Que lire cet été 2022 ?


Hello par ici! Je reviens aujourd'hui pour partager avec vous mon expérience en tant que jurée d'un prix littéraire. C'était la première fois que j'étais choisie pour participer à un prix, et je suis ravie d'avoir fait partie du jury des éditions Pocket. Je sais que c'est souvent un peu flou sur l'organisation, comment participer, etc, alors j'espère que cet article vous aidera si vous cherchez des informations.




EN QUOI CELA CONSISTE ?


Il existe de nombreux prix littéraires tout au long de l'année (prix des lecteurs Poche, Fnac, Points, Elle, etc). Le principe est simple : vous recevez gratuitement des livres d'une sélection déjà faite en amont et vous devez ensuite élire le livre que vous avez préféré. Les jurés sont choisis par tirage au sort. Parfois en fonction de l'âge, du sexe, pour avoir un panel assez diversifié. Aimer lire est le critère le plus important, mais vraiment tout le monde peut tenter sa chance.


LES CONDITIONS DU PRIX POCKET


Pour le prix Pocket les conditions étaient plutôt simples : remplir un formulaire en indiquant nos derniers livres lus, coups de cœur, nos réseaux sociaux, etc, et surtout choisir parmi les trois catégories : littérature française, littérature étrangère, ou non fiction. Tous les livres de chaque catégorie étaient déjà indiqués sur le site du prix Pocket. Ensuite il fallait patienter un certain temps pour savoir si j'allais faire partie du jury (j'ai eu la réponse début janvier pour ma part). C'était d'ailleurs la première fois que Pocket organisait un prix littéraire. 




LES LIVRES


Pour la catégorie littérature étrangère, nous avons reçu 8 livres au total, avec deux genres différents : du feel good, et de l'historique. Parmi ceux que j'ai reçu je connaissais uniquement une autrice (Anna McPartlin pour avoir lu "les derniers jours de Rabbit Hayes"). Il y avait également plusieurs livres qui faisaient partie de saga ou de suite, comme "la cité de larmes" de Kate Mosse, ou encore "un si grand ciel bleu" d'Anna McPartlin. 


LE DEROULEMENT :


1er février : 1er colis avec deux livres ("le fabuleux voyage du carnet des silences" et "la cité de larmes")


29 mars : 2ème colis avec le livre "les chemins de la liberté"


28 avril : 3ème colis avec deux livres ("Un si grand ciel bleu", et "la maison aux miroirs")


19 mai : Dernier colis avec trois livres ("La fille de Joyce", "le cinéma de rêve face à la mer", et "Le tournesol suit toujours la lumière du soleil")


15 juin : Fin du prix et clôture des votes




MON EXPERIENCE


J'ai adoré cette expérience de jury d'un prix littéraire. J'ai découvert de nouveaux auteurs, et surtout des romans vers lesquels je ne serais pas forcément aller. Par exemple, même si le genre historique ne fait pas parti de mes préférés, je me suis surprise a apprécier d'avantage ce genre avec "la cité de larmes" de Kate Mosse. A noter également que l'organisation sur la fin était un peu plus compliquée puisque nous avons reçu 3 livres le 19 mai et nous devions les terminer avant le 15 juin pour voter. Il faut quand même avoir un rythme de lecture un peu soutenue, mais de mon côté ça ne m'a pas dérangé. J'ai privilégié les lectures Pocket dans mon planning


Il est important aussi de savoir que certains livres étaient des tomes 2, ou 3 d'une saga. Par exemple pour "un si grand ciel bleu" il était préférable de lire le 1er tome "les derniers jours de Rabbit Hayes" avant de lire celui-ci. Mais par manque de temps il n'est pas toujours possible de rattraper les tomes précédents. Par exemple, je n'ai pas pu lire "la cité de feu" avant "la cité de larmes". Je l'aurais peut-être d'avantage apprécié si ça avait été le cas. Il faut donc prendre en considération tous ces aspects avant de s'inscrire à un prix littéraire.


Je vous recommande de tenter l'expérience si vous aimez lire, mais attention à bien prendre la mesure de l'engagement. Personnellement je ne me voyais pas abandonner un des livres s'il ne me plaisait pas (c'est d'ailleurs ce qui s'est passé avec "les chemins de la liberté"). Je pars du principe qu'il fallait lire tous les livres reçus pour élire le meilleur, même si certaines lectures ont été plus compliqué que d'autres. J'ai eu de belles surprises et même jusqu'au dernier livre ("la fille de Joyce" que j'ai terminé il y a quelques jours). Finalement le vote final n'a pas été si difficile.


L'expérience m'a en tout cas donné envie de m'inscrire à d'autres jury de prix littéraire. Même si le rythme s'est accéléré sur la fin, je n'ai pas ressenti de pression, et j'ai eu le temps d'avoirs d'autres lectures pendant ces 5 mois. Je ressors de ce prix avec pleins de jolies histoires en tête, et je vous conseille à 100% de tenter l'expérience. 




------------------------------------------------------------------------_◆ ◇ ◆ ◇


Vous avez déjà participé à un prix littéraire ? L'expérience vous tente ?


 








dimanche 19 juin 2022

Mon expérience en tant que jurée d'un prix littéraire


 

Hello par ici! Cela fait quelques temps que je ne suis pas revenue sur le blog, mais je suis heureuse d'écrire aujourd'hui un nouvel article.


Il y a quelques semaines j'ai eu la chance de recevoir une nouveauté de la marque Clarins, j'ai nommé : les capsules milky boost. Je connais d'avantage la marque pour ses produits soins, j'étais donc ravie de pouvoir découvrir un produit dans leur gamme maquillage.




Les milky boost capsules sont des capsules de teint qui permette de sublimer le teint, de prendre soin de la peau et de la planète. Ce qui m'a tout de suite séduite c'est son petit format, et surtout le fait de pouvoir l'emmener partout si facilement. Plus besoin de transporter son flacon de fond de teint ou de BB crème dans la valise, ici une capsule = une application. J'ai même trouvé de mon côté que les capsules ont même un peu plus de produit par rapport à mon utilisation habituelle.







Les capsules sont composées à 94% d'origine naturelle, avec de l'huile de noyau de pêche pour nourrir et adoucir, de l'extrait de groseille bio pour une peau plus ferme, et de l'extrait de cacao pour améliorer l'hydratation globale de la peau. La texture est fluide et facile a appliquer sur la peau. 




On voit clairement le rendu du teint avec cet avant/après (je n'ai pas retouché les photos). Mes imperfections sont toujours visibles mais c'est déjà beaucoup mieux.


La gamme possède plusieurs teintes pour s'adapter à toutes les peaux. De mon côté j'ai opté pour la teinte 03.5 qui est idéale pour les beaux jours. On voit que mon teint est plus lumineux et harmonieux. Je ne suis pas une adepte des fond de teint très couvrant, et celui là me convient parfaitement.



_______________________________________◆ ◇ ◆ ◇


Vous connaissez les produits Clarins ? 





lundi 30 mai 2022 Bordeaux, France

Le maquillage Clarins à emmener partout


Après un petit moment sans vous parler de mes dernières lectures, je reviens sur le blog pour faire le bilan. J'ai choisi de vous présenter aujourd'hui les livres qui m'ont le plus marqué ces derniers temps, mais si vous voulez en découvrir d'avantage, n'hésitez pas à me rejoindre sur instagram. Au programme dans cet article : un coup de coeur, un livre qui nous permet d'en savoir plus sur une autrice que j'adore, et un roman à l'ambiance Desperate Housewives. 



AMERICAN DIRT - Jeanine Cummins


American Dirt - Jeanine Cummins - Babelio


Résumé : « Libraire à Acapulco, au Mexique, Lydia mène une vie calme avec son mari journaliste Sebastián et leur famille, malgré les tensions causées dans la ville par les puissants cartels de la drogue. Jusqu’au jour où Sebastián, s’apprêtant à révéler dans la presse l’identité du chef du principal cartel, apprend à Lydia que celui-ci n’est autre que Javier, un client érudit avec qui elle s’est liée dans sa librairie... La parution de son article, quelques jours plus tard, bouleverse leur destin à tous. Contrainte de prendre la fuite avec son fils de huit ans, Luca, Lydia se sait suivie par les hommes de Javier. Ils vont alors rejoindre le flot de migrants en provenance du sud du continent, en route vers les États-Unis, devront voyager clandestinement à bord de la redoutable Bestia, le train qui fonce vers le nord, seront dépouillés par des policiers corrompus, et menacés par les tueurs du cartel... »


Mon avis : Dès les premières pages, j'ai été emporté par cette histoire incroyable. Elle débute cependant avec un moment tragique et bouleversant. Commence alors une épopée main dans la main avec Lydia et son fils Luca. Comme eux, on se méfie de tout. On est tenu en haleine tout au long du roman, et on a tellement peur que le pire se produise... Malgré les 570 pages, la lecture se fait très facilement, l'écriture est très prenante et intense, et surtout les émotions ressenties sont fortes. Je me projetais complètement dans ce voyage impossible. Les quelques mots/phrases en espagnols m'ont d'ailleurs encore plus transportés. Chaque personnage est touchant, fragile et fort à la fois. L'autrice a un réel don pour les mettre en valeur. Le sujet est difficile mais ce roman m'a bouleversé. Il ouvre les yeux sur ces "migrants" qu'on a tendance à catégoriser, alors qu'ils cherchent seulement une vie meilleure. La note de l'autrice à la fin est très intéressante et montre à quel point elle s'est documentée pendant 5 ans pour écrire cette histoire. Je vous conseille absolument ce livre qui m'a marqué et pour lequel j'ai eu un coup de coeur!



L'OMBRE DE LA MENACE - Rachel Caine


L'Ombre de la menace - Livre - France Loisirs


Résumé : « La vie sans histoire de Gina Royal et de ses deux enfants vole en éclats lorsque la police découvre un corps sans vie pendu dans le garage familial - qui a servi pendant des années de boucherie humaine au mari de Gina, Melvin. Ce dernier est emprisonné, Gina est acquittée. Mais l'opinion publique reste persuadée qu'elle était au courant et qu'elle participait elle-même à ces meurtres. Gina est alors victime de harcèlements, d'insultes et de menaces, si bien qu'elle et ses deux enfants sont sans cesse obligés de fuir et de changer d'identité. En arrivant à Stillhouse Lake, la vie semble enfin leur sourire pour la première fois depuis longtemps. Personne ne les reconnaît. Mais deux nouveaux meurtres ont lieu, qui rappellent étrangement le modus operandi de Melvin... »


Mon avis : Quand j’ai commencé ma lecture, j’ai eu du mal à comprendre comment Gina, cette épouse d’un serial killer, n’a, à aucun moment, ouvert les yeux sur les occupations de son mari, au sein même de leur garage. Pourtant, elle est bien innocentée.. On découvre alors une mère prête à tout pour ses enfants et surtout, pour qu’ils restent en sécurité. Pendant tout le roman, j’ai stressé avec Gina, j’ai eu peur avec elle. L’ambiance est terriblement angoissante et tout le monde paraît suspect. J’ai adoré la fluidité de la plume de l’autrice qui réussi facilement à garder le suspense et cette tension si intense tout du long. Le seul bémol que je retiens est la longueur des chapitres, mais l’histoire est assez prenante pour ne plus y faire attention au fil des pages. Une chose est sûre : impossible de terminer ce roman sans avoir envie de lire la suite (il y a un tome 2 et 3). 



ELENA FERRANTE, à la recherche de l'amie prodigieuse - Salomon Malka


Elena Ferrante - À la recherche de l'Amie prodigieuse - broché - Salomon  Malka - Achat Livre ou ebook | fnac


Résumé : "Avec sa saga L'Amie Prodigieuse, elle est l'une des autrices à avoir vendu le plus de romans ces dernières années... et pourtant personne ne sait qui se cache derrière le pseudonyme d'Elena Ferrante. Le journaliste Salomon Malka mène l'enquête, à la rencontre de proches, de connaisseurs, de traducteurs, d'éditeurs, de spécialistes, pour décrypter le mystère.Quatre romans napolitains, publiés sous le titre générique de L'Amie prodigieuse, adaptés ensuite en série télévisée, ont fait sensation, remportant un succès..."


Mon avis : Si vous me suivez depuis un moment déjà, vous savez sûrement que j’ai eu un énorme coup de cœur pour la saga « L’amie prodigieuse » d’Elena Ferrante. Encore aujourd’hui je n’arrive toujours pas à oublier ses personnages et son histoire si particulière. Mais je me suis intéressée plus tardivement à l’autrice, et j’ai ainsi découvert qu’elle se cachait derrière un pseudo et ne faisait aucun apparition publique. Le livre de Salomon Malka m'a donc particulièrement intrigué car j'avais très envie d'en apprendre plus sur le mystère autour d’Elena Ferrante. [Attention cependant à ne pas lire ce livre avant d'avoir lu la saga de l'amie prodigieuse au risque de vous faire spoiler..] Dans ce livre, l’auteur revient sur les échanges qu'il a eu avec différentes personnalités pour étayer les hypothèses sur la véritable identité d’Elena Ferrante Je n'en connaissais qu'une. C'était donc très intéressant de découvrir les autres possibilités, comme l'écriture à 4 mains, ou celle d'un homme derrière le pseudo féminin. J'ai apprécié également avoir le ressenti des habitants de Naples, comment l'oeuvre et le mystère autour de l'autrice ont été perçu en Italie, mais également le succès aux Etats-Unis. J'ai moins aimé certains passages du livre où l'auteur se répète à préciser qu'il l'a écrit pendant la situation sanitaire.. il n'y avait pas vraiment d'intérêt à mon sens. En résumé c’est un livre intéressant qui a assouvi ma curiosité, même si je reste sur mon opinion personnelle : chaque auteur à le droit de rester dans l’anonymat.



UNE FAMILLE MODERNE - Helga Flatland


Une famille moderne - broché - Helga Flatland - Achat Livre ou ebook | fnac


Résumé : « Une famille norvégienne part célébrer les soixante-dix ans de son patriarche en Italie. Sur le papier, tout cela semble idyllique. Sauf que c’est ce séjour que choisissent les parents/grands-parents pour annoncer leur divorce ! Le ciel tombe sur la tête de leurs trois enfants, adultes plus ou moins établis dans leurs vies personnelles et professionnelles, qui se retrouvent tout à fait démunis en voyant se défaire le couple parental. »


Mon avis : Dans ce livre on découvre trois générations d’une famille norvégienne qui semble au départ assez unie, avant l’annonce du divorce des grands parents. Cet évènement va alors remettre en question pas mal de choses dans la vie des enfants (devenus adultes). Chaque chapitre raconte le point de vue d’un des enfants : d’abord Ellen, puis Liv, et enfin Hakon. Ils reviendront à tour de rôle sur l’annonce du divorce et la façon dont ils l’ont vécu. J’ai beaucoup aimé cette alternance de points de vue, et la façon dont l’autrice met en valeur les relations entre les membres de la fratrie. On se retrouve facilement dans les pensées des personnages, et l’histoire nous pousse à nous interroger sur notre propre rapport à la famille. Helga Flatland aborde aussi différents thèmes comme l’évolution d’un couple, la place dans une fratrie ou encore le sens du mariage. Elle nous présente une famille moderne, à juste titre, avec ses non-dits, ses rivalités, mais aussi l’amour qui les lient. La lecture se fait facilement, les chapitres défilent vite, un vrai plaisir. Le final est également très juste, et nous montre que rien n’est jamais figé. J’ai passé un agréable moment, je vous le recommande !



UN LONG, SI LONG APRES-MIDI - Inga Vesper


Amazon.fr - Un long, si long après-midi - Vesper, Inga - Livres


Résumé : « Dans sa cuisine baignée de soleil californien, Joyce rêve à sa fenêtre. Elle est blanche, elle est riche. Son horizon de femme au foyer, pourtant, s’arrête aux haies bien taillées de son jardin. Ruby, elle, travaille comme femme de ménage chez Joyce et rêve de changer de vie. Mais en 1959, la société américaine n’a rien à offrir à une jeune fille noire et pauvre. Quand Joyce disparaît, le vernis des faux-semblants du rêve américain se craquelle. La lutte pour l’égalité des femmes et des afro-américains n’en est qu’à ses débuts, mais ces deux héroïnes bouleversantes font déjà entendre leur cri. Celui d’un espoir brûlant de liberté. »


Mon avis : Premier roman de l’autrice qui m’a fait énormément pensé à l’ambiance de Desperate Housewives, mais aussi à Alabama 1963. Ici on est à la fin des années 50, dans une banlieue chic, et on suit : Joyce mère au foyer, Mick inspecteur chargé de l’enquête, et Ruby jeune femme de ménage noire. L’autrice alterne l’alternance de point de vue entre ces 3 personnages charismatiques pour résoudre le mystère autour de la disparition de Joyce. Dès le début du roman on rentre très facilement dans cette histoire qui aborde différentes thématiques comme la place de la femme, le racisme, la maternité, etc. J’ai d’ailleurs préféré la première partie du livre qui est plus dynamique, et qui est terriblement intriguante sur ce que cache Joyce. La plume de l’autrice est agréable tout au long du roman, bien rythmée et avec quelques légèretés qui ajoute un peu d’humour à cette histoire. Il m’a manqué une enquête un peu mieux ficelée et plus surprenante pour avoir un coup de coeur, mais j’ai quand même passé un très bon moment et je vous recommande vivement ce roman !



◆ ◇ ◆ ◇


Quels sont vos derniers coups de coeur lectures ?

N'hésitez pas à me suivre sur mon compte Instagram lecture Monprochainlivre




samedi 9 avril 2022

Mes dernières lectures #16

Mon Instagram @chicaderevista

© Chicas de revista - Blog Bordeaux. Design by Fearne.